En Juin 2017, je partais à Hyderabad en Inde pour travailler avec l’entreprise Ereena, spécialisée dans le développement textile de la soie Eri. Ma mission, réinventer le tissage traditionnel indien en travaillant pendant 3 semaines avec les artisans sur une collection de textiles d’exception. 

Mais avant de vous parler en détail de cette fabuleuse expérience, je souhaite d’abord vous présenter Ereena et surtout vous parler de la soie Eri, produite au nord de l’Inde au pied de la chaîne de l’Himalaya.

D’abord pourquoi soie « Eri »? Car les chenilles se nourrissent de feuilles de ricin, qui se dit en Hindi « erinda ».
Contrairement à la soie classique où l’on ébouillante les cocons vivants, la soie Eri a un process de fabrication non-violent. Le papillon est déjà sorti du cocon lorsqu’on commence récupérer le fil de soie.
Mais en plus, la soie Eri a un nombre impressionnant de propriétés: son aspect est entre le lin et le coton, avec un rendu mat très légèrement satiné. Naturellement isotherme, elle nous garde au frais en été et nous tient chaud en hiver. Elle est résistante et durable dans le temps, est facile à entretenir, ne froisse pas et prend très bien les couleurs de teinture.

Bref, un petit joyau de textile encore peu connu mais que Jyoti Reddy, fondatrice de l’entreprise Ereena, a bien l’intention de faire connaître au Monde entier. Jyoti est dingue de son travail, c’est une passionnée, cela fait 14ans qu’elle travaille au perfectionnement de cette soie. Le dernier jour de mon séjour en Inde, je l’ai filmé et lui ai posé quelques questions sur son projet. Voici l’interview où Jyoti présente la soie Eri et la création d’Ereena: